Recouvrement de l’autoroute Ville-Marie : « Monsieur le maire, passez de la parole aux actes » - Louise Harel

Montréal, le 11 août 2011 – « Avant qu’il ne soit trop tard et que l’appui du maire Tremblay au recouvrement de l’autoroute Ville-Marie, dans le Quartier de la santé, ne se révèle un autre de ses vœux pieux, Montréal doit rendre publiques les propositions concrètes d’aménagement résultant de l’étude de faisabilité de la firme Dessau-Soprin et du Plan particulier d’urbanisme (PPU), réalisés tous deux en 2006 », a déclaré la chef de l’Opposition officielle et chef de Vision Montréal, Louise Harel.

Rappelons que l’administration Tremblay a en main depuis cinq ans, pour le secteur de l’autoroute Ville-Marie situé entre le Palais des Congrès et le métro Champ-de-Mars, incluant la sortie Berri/ Sanguinet, une étude chiffrant à 1 milliard $ les investissements privés qui découleraient du recouvrement de l’autoroute Ville-Marie dans le Quartier de la santé, et à 400 millions $ les investissements publics requis pour le réaménagement et le recouvrement de ce secteur de l’autoroute.



« Parmi les investissements publics projetés ou en voie de réalisation dans le secteur, mentionnons : le CHUM le Centre de recherche du CHUM et le Campus de santé publique Normand-Bethune qui comprendrait l’École de santé publique de l’Université de Montréal, la Direction de santé publique de Montréal et les locaux montréalais de l’Institut national de santé publique du Québec et, plus à l’est, le Pavillon des industries de la santé, a spécifié la chef de l’Opposition officielle. Le potentiel du secteur est énorme en autant que cela ne reste pas sur papier », a conclu madame Harel, réclamant du maire Tremblay plus de leadership dans le dossier.

Arrondissement(s) concerné(s)