Vignettes et parcojours imposés dans le Plateau-Mont-Royal « M. Ferrandez, consultez vos citoyens » - Louise Harel

Montréal, le 23 octobre 2012 – « Vision Montréal dépose aujourd’hui au conseil municipal une motion demandant d’adopter les conditions minimales qui doivent être remplies en matière d’enquête d’opinion des résidents, lors de l’implantation d’une zone de permis de stationnement sur rue réservés aux résidents, afin de plaider pour une équité démocratique », a déclaré Mme Louise Harel, chef de l’Opposition officielle et chef de Vision Montréal.

Absence de consultation pour les vignettes de stationnement

Tous les arrondissements, notamment ceux de Vision Montréal, mènent des enquêtes d’opinion afin de vérifier si 50%+1 des résidents des secteurs visés sont favorables à l’établissement des espaces de stationnement sur rue réservé aux résidants (SRRR). Dans l’arrondissement Le Plateau-Mont-Royal, sans consultation, l’administration Ferrandez-Bergeron impose des vignettes de stationnement.

À cet égard, une incongruité majeure existe entre le programme de Projet Montréal et son application sur le terrain. D’une part, ce programme affiche une volonté de « favoriser la participation citoyenne et de créer des comités consultatifs citoyens », et d’autre part, l’administration Ferrandez-Bergeron et leur équipe forcent l’implantation de mesures sans même consulter la population. « Cette forte contestation citoyenne démontre que les citoyens veulent être consultés avant que les élus ne bouleversent leur vie de quartier », a ajouté Mme Harel.

Un autre exemple d’absence de consultation : les parcojours

L’annulation d’une consultation publique sur les parcojours par l’administration Ferrandez démontre une fois de plus le manque d’écoute de sa formation politique.

« Lorsque la démocratie participative est court-circuitée par une formation politique, les citoyens se prennent en main. Ces derniers se sont mobilisés pour distribuer une pétition dans leur quartier et tiendront eux-mêmes leur propre consultation publique sur les parcojours demain 24 octobre. Il s’agit d’une autre grande manifestation du mécontentement des citoyens. À date, sur les 266 signatures récoltées, 263 répondants se sont prononcés contre la mesure de Projet Montréal », a conclu Mme Harel, qui déplore l’entêtement de Projet Montréal.

Pour consulter la motion de Vision Montréal sur la nécessaire consultation citoyenne sur les vignettes de stationnement, consultez ce lien

– 30 –

Bonnes pratiques en matière de consultation dans les arrondissements de Vision Montréal

Villeray–Saint-Michel–Parc-Extension  : Les résidents qui souhaitent voir une zone de SRRR implantée dans leur secteur doivent d’abord faire signer une pétition et la présenter au conseil d’arrondissement. L’arrondissement procède ensuite à une enquête d’opinion. La zone est implantée seulement si 40 % ou plus de résidents répondent à l’enquête (par la poste), et qu’au moins la majorité des répondants est favorable (50% +1)

Sud-Ouest  : implante une zone SRRR seulement si 50% des répondants à un sondage sont favorables à l’implantation, et que le taux de participation requis est d’au moins 40%

Mercier–Hochelaga-Maisonneuve  : réalise une enquête d’opinion. Le pourcentage minimum de répondants est de 20% et la majorité des résidents (50%+1) doit être favorable à l’implantation d’une zone SRRR.

Thématique(s)

Aménagement urbain, Transport