Québec prêt à accommoder Montréal pour BIXI « BIXI : le maire Tremblay doit faire connaître ses intentions » - Elsie Lefebvre

Montréal, le 1er juin 2012 – « Maintenant que le ministre Lessard est disposé à accommoder la Ville pour être en mesure de garder les activités de Bixi au sein de la Société de vélo en libreservice (SVLS), et ainsi garder le volet international de Bixi à Montréal, le maire doit sans tarder faire connaître ses intentions afin que BIXI demeure propriété québécoise », a déclaré Mme Elsie Lefebvre, conseillère de Villeray et vice-présidente de la Commission sur le transport et les travaux publics.

« Ce que nous apprend le journal Le Devoir est une bonne nouvelle pour Montréal, puisque cela permettrait en plus de sauver 450 emplois et assurerait la viabilité et la sauvegarde du service de vélo en libre-service à Montréal. Après tout ce qui a été investi dans cette aventure avec notamment un plan de sauvetage global de 108 millions, s’il y a des profits pour BIXI, c’est aux Montréalais que devraient revenir les retombées », a continué Mme Lefebvre.

L’Opposition officielle (Vision Montréal) ayant toujours dénoncé le secret qui entoure l’administration de BIXI, et continue à réclamer formellement que l’administration Tremblay rende public l’inventaire de la totalité des activités reliées à l’exportation du BIXI, de même qu’à la vente éventuelle de ces activités. « S’il s’avère que le maire présente une proposition au ministère des Affaires municipales à l’effet de garder le volet international de BIXI à Montréal, nous espérons que cette proposition sera soumise aux élus en conseil municipal. Les Montréalais sont en droit de connaître toute la vérité quant aux activités de la SVLS, d’autant plus que l’argent des contribuables est en jeu », a-t-elle conclu.